Par souci de transparence, Monique Baquin communique sa lettre du 25 juin 2011 adressée au commissaire enquêteur. En effet, celui-ci a omis de citer son nom dans la liste de l’ensemble des signataires qui se sont exprimés sur le devenir du centre ville, la suppression de la bande de lisière de forêt et le devenir de la place de l’Eauriette.

Lire la lettre