Cliquer sur l'image pour agrandir

Au conseil municipal du 25 janvier, il est prévu d’octroyer à la société Immobilière 3F un bail lui donnant pour 50 ans la maîtrise de la nef de la chapelle Sainte-Geneviève, pour la transformer en logements.

Le projet de bail montre que seul le chœur serait conservé dans le patrimoine communal, enclavé dans un ensemble de logements, avec un accès unique rue du Rû.

Cliquer sur l'image pour agrandir

Les conséquences ne sont pas neutres :

  • impossibilité de réhabiliter la chapelle dans son ensemble (nef et chœur enfin réunis),
  • impossibilité de favoriser l’accueil du public en toute sécurité (double accès),
  • privatisation d’un bien communal empêchant toute mise en valeur et tout usage collectif.

 La municipalité démantèle le patrimoine !

 

 

 

 

 

[warning]Quel est l’intérêt de M le Maire de proposer un tel vote, dans le dos des Saint-Loupiens (aucune concertation, ni avec les groupes de quartier, ni avec les associations), et pour seulement 5 appartements qui ne seront même pas attribués à des Saint-Loupiens ?

Ne nous laissons pas duper par des propos sur l’état des finances de la commune, qui ne nous permettraient pas de réhabiliter la chapelle : il ne s’agit pas du château de Versailles !

Quel est l’intérêt de l’immobilière 3F d’investir autant d’argent dans ce petit projet (les bâtis sont en très mauvais état) ? Y-aurait-il une compensation sur un autre projet dans la ville ? Et enfin, quel sera le prochain site démantelé ? La place de l’Eauriette ?[/warning]

La chapelle a survécu à toutes les guerres, la Fronde, la Révolution.
Le vote du conseil du 25 janvier 2012 va anéantir 7 siècles d’histoire !

Et pourtant, deux municipalités se sont relayées pour la sauver…

  • En 1985, mise en vente, la chapelle est achetée par la Commune.
  • En 2002, la Commune achète également l’ensemble immobilier situé rue de la Forge, à côté de la Chapelle, comprenant 2 boutiques désaffectées et la cour pavée donnant accès à la crypte.

Leur but était de redonner à la Chapelle un usage public en installant dans la nef une salle de concert ou de réunion. On pourrait tout aussi bien imaginer aujourd’hui en ce lieu historique des expositions temporaires, un syndicat d’initiative, une salle de réunion pour les associations ou, pourquoi pas, un cyberspace !
Une note du Service Départemental d’Archéologie du 18 avril 2005, atteste  d’ailleurs de  l’intérêt archéologique de cet ensemble architectural et de la pertinence d’y réaliser des fouilles, ce qui n’a pas encore été fait (Lire la note).

Cliquer sur l'image pour lire l'extrait
Cliquer sur l'image pour lire l'extrait

 

Sans oublier aussi que cette chapelle est à l’origine de la création de l’association l’AHGEHVO…il y a 28 ans, en vue de sa reconstitution et de sa transformation en équipement public.

Les membres de l’association ont d’ailleurs manifesté leur surprise et leur stupeur par le biais d’une lettre au maire (Lire la lettre de l’AHGEHVO).

Connaissez-vous la chapelle Sainte-Geneviève ?

Cliquer sur l'image pour agrandir

Fondée en 1333 par Jean de la Chaumette, c’est le plus ancien bâti de notre ville.

Elle représente véritablement le cœur du village autour duquel Saint-Leu a grossi au fil des ans.

La partie arrière du bâtiment présente encore des panneaux en plâtre mouluré du 17ème siècle et une très belle charpente rayonnante sur pignon, en châtaignier de même époque.

Cliquer sur l'image pour agrandir