Les conséquences du PLU de 2011 apparaissent : les projets de constructions d’immeubles à la place de maisons ou d’espaces naturels se multiplient un peu partout, rue de Boissy, rue de la Paix, rue Victor Hugo, rue de l’Ermitage, rue du Rû, rue des grandes Tannières…

Désagréablement surpris par ce changement et pour certains, ulcérés par le harcèlement des promoteurs, les citoyens se mobilisent. Ils ont créé un collectif « forêt ou béton ».

Pour en savoir plus, venez au prochain conseil municipal le jeudi 27 juin à 20 h 30 à la Croix Blanche.

beton