Parlement européen

Le 25 mai prochain, nous sommes appelés à élire nos députés européens. Les médias nous annoncent un désintérêt des Français pour cette élection et un taux d’abstention important.

Quels sont les enjeux de ces élections ?

Le parlement européen est l’organe délibérant de l’Union Européenne (à l’image du Parlement National en France). Les 28 Etats sont représentés par 751 députés dont 74 pour la France. Ces députés sont élus par scrutin de liste, à la proportionnelle.

Ce mode de scrutin est un peu la cause du manque d’intérêt des Français pour ces élections car contrairement aux autres élections, on n’élit pas notre député européen comme on élit notre député, notre conseiller général, … Ce même syndrome existe d’ailleurs aussi pour les élections régionales dont les conseillers sont élus dans les mêmes conditions.

La France est découpée en 8 grandes régions qui ont chacune un nombre défini de députés (15 pour l’Ile de France) :

france450

Les domaines de compétence du parlement européen ont été étendus par le traité de Lisbonne en 2009. Ils sont de 4 niveaux :

  • des compétences exclusives où seule l’Union peut légiférer (union douanière, règles de concurrence, politique monétaire, politique commune de la pêche, politique agricole commune)

  • des compétences partagées avec les Etats membres (marché intérieur, politique sociale, cohésion économique, sociale et territoriale, agriculture et pêche, environnement, protection des consommateurs, transports, réseaux transeuropéens, énergie, espace de liberté, sécurité et justice, enjeux communs de sécurité en matière de santé publique)

  • compétence pour définir et mettre en œuvre une politique étrangère et de sécurité commune y compris une définition progressive d’une politique de défense commune,

  • compétence pour appuyer, coordonner ou compléter l’action des Etats membres

Ainsi le parlement légifère sur des sujets d’actualité importants pour l’avenir de chacun (autorisation des OGM, autorisation des pesticides dont certains tuent les abeilles, réglementation pour l’exploitation des gaz de schiste, réglementation sur les émissions de CO² et gaz à effet de serre,…).

Ces élections sont donc importantes pour l’avenir de l’Europe en général et de la France en particulier. Seuls nos députés défendront nos intérêts.

Il est également à noter que le résultat des élections aura un impact sur le choix du prochain président de la Commission Européenne; en effet, les chefs d’Etat et de gouvernement proposeront au Parlement européen un candidat à la présidence de la Commission, « en tenant compte des élections au Parlement européen » (article 9D du traité de Lisbonne). Le candidat devra ensuite être approuvé par le Parlement européen à la majorité des membres qui le composent (soit 376 députés sur 751).

Regardez donc les propositions et engagements des candidats aux élections du 25 mai et, en fonction de vos sensibilités, réservez quelques minutes ce 25 mai pour voter pour la liste qui vous semble le mieux à même de défendre nos intérêts (le choix est vaste allant de ceux qui veulent plus d’Europe à ceux qui veulent quitter l’Europe).