photo CAVF 2014Connaissez-vous la composition du nouveau conseil communautaire suite aux élections de mars 2014 ?

Si oui, vous êtes privilégié, car sur le site internet de la communauté d’agglomération « Val et forêt », ne figure aucune information, sauf le compte rendu du conseil communautaire du 10 février dernier.

Nous vous donnons donc quelques informations sur cette instance importante (voir rubrique Citoyenneté/ l’intercommunalité)

Depuis les élections, le conseil s’est réuni deux fois les 23 et 30 avril. Aucun avis n’a été publié sur le site et pourtant les réunions sont publiques.

Le 23 avril le conseil a élu son président, Monsieur Xavier HAQUIN, maire-adjoint d’Ermont, au 3° tour avec 19 voix sur 35 (3 candidats de droite se présentaient, Madame MENEY d’Eaubonne, Monsieur MEURANT de Saint-Leu-la Forêt et Monsieur HAQUIN). Les maires des 5 autres communes sont vice-présidents.

Le 30 avril a été voté, entre autres, le budget primitif de la communauté ainsi que celui de la ZAC d’Ermont-Eaubonne. Aucune information n’est donnée au public, quelques chiffres sont annoncés sans développement et il n’y a pas de présentation power point ni de dossier papier remis au public.

Nous avons pu noter au passage que le budget pour l’ensemble des voiries communautaires (pour les 6 communes), était de 1 M€ mais nous n’en connaissons pas la répartition. Il n’est pas besoin d’être un spécialiste des travaux de voirie pour comprendre que toutes les voies en mauvais état ne seront pas refaites en 2014. Les voiries d’intérêt communautaire de Val et Forêt.

Les indemnités des conseillers ont également été votées mais aucun montant n’a été dévoilé publiquement; seuls les membres du conseil en ont connaissance dans le dossier qu’ils ont reçu. Nous croyons savoir que l’indemnité du président est de l’ordre de 4113 €, celle des vice-présidents de 1269 € et celle des conseillers de 69 €.

Toutes les questions sont ainsi traitées sans développement en passant directement au vote. Ce système est certes intéressant quant au déroulement du conseil (ça va plus vite) mais il est frustrant pour le public qui participe à ces réunions.

On pourrait croire que Val et Forêt considère ces réunions comme des réunions administratives qui n’intéressent pas les habitants de la communauté ; on ne veut pas croire que Val et Forêt souhaiterait décourager les quelques personnes qui s’intéressent à la vie de leur collectivité.