CG Vald'OiseDepuis leur création en décembre 1789, les cantons ont subi de nombreuses modifications tant sur leurs contours que sur leurs compétences. La dernière réforme date de 2013 (loi du 17 mai 2013).

Que prévoit cette réforme ?

Cette réforme porte sur le découpage des cantons mais également sur l’organisation des élections de leurs représentants.

Les élections cantonales deviennent des élections départementales, les conseillers généraux deviennent des conseillers départementaux qui seront élus pour 6 ans, le conseil général devient conseil départemental.

La réforme réduit le nombre de cantons de 3971 à 2068. Chaque canton sera représenté par un binôme composé d’une femme et d’un homme et de deux suppléants. Le nombre de conseillers est de 4136 contre 3971 actuellement. Cette réforme met fin par ailleurs au projet de création des conseillers territoriaux représentant à la fois le département et la région ce qui aurait réduit le nombre de conseillers et simplifié le « mille-feuille » administratif. Il ne s’agit donc pas d’une réforme qui vise à faire des économies en réduisant le nombre de conseillers mais plutôt d’un redécoupage politique.

Quel impact pour notre canton ?

Dans le Val d’Oise, le nombre de cantons passe de 39 à 21 et le nombre de conseillers de 39 à 42.

Pour la zone de Saint-Leu-la-Forêt, le canton de Saint-Leu-la-Forêt (Saint-Leu-la-Forêt, Saint-Prix et Montlignon) disparaît. Saint-Leu-la-Forêt et Saint-Prix sont absorbés par le canton de Domont (ainsi que Le-Plessis-Bouchard qui appartient aujourd’hui au canton de Beauchamp). Montlignon est rattaché au canton de Montmorency.

Pour les élections des 22 et 29 mars prochain, vous aurez donc à voter pour un binôme (il s’agit d’un scrutin binominal paritaire). Si un binôme obtient plus de 50% des voix (et plus de 25% des inscrits) au premier tour, il est élu pour 6 ans. Dans le cas contraire, il y a un second tour avec les binômes ayant obtenu au moins 12,5% au 1er tour.

Quelles sont les compétences du conseil départemental ?

Les compétences du conseil départemental ne sont pas encore clairement définies.

Pour mémoire, ci-dessous, les compétences du conseil du conseil général actuel :

  • c’est un acteur essentiel de la solidarité : aide sociale, personnes âgées, personnes handicapées,
  • protection de l’enfance et de la famille,
  • gestion des collèges et des techniciens de l’Education nationale,
  • entretien des routes départementales
  • gestion des lignes de bus départementales
  • protection de l’environnement
  • aménagement du territoire,
  • soutien à la culture et à la pratique des sports (subventions aux associations).