Passerelle1Les travaux réalisés actuellement dans la gare de Saint-Leu-la Forêt par le Syndicat des Transports de la Région Ile de France (le STIF), RFF (Réseau Ferré de France) et la SNCF ont pour but de rendre les quais et les trains facilement accessibles à tous les usagers : voyageurs en fauteuils roulants, avec des poussettes ou des bagages, personnes âgées…sans avoir à franchir d’escalier. La chaussée côté centre-ville sera alors directement reliée au quai 1 par une rampe d’accès, une passerelle avec escaliers et ascenseurs reliera le quai 1 au quai 2.

Malheureusement rien n’est prévu pour le réaménagement des abords : la place devant la gare vDevant la garea donc conserver ses nids de poule et sa dangerosité pour les piétons ; le souterrain, maintenu tel quel, sera simplement rafraîchi et conservera côté Plaine des accès exigus et non adaptés aux personnes à mobilité réduite. La nouvelle passerelle, quant à elle, ne sera pas dotée d’accès et d’ascenseurs donnant directement sur la voie publique, elle ne pourra donc servir de liaison entre la Plaine et le centre-ville pour tous les habitants.… Dommage.

 

Dans une autre commune de notre canton, Domont, la même démarche de mise aux normes de la gare pour l’accessibilité a été saisie par le Maire, Jérôme Chartier, comme une opportunité pour apporter un meilleur service à tous les habitants riverains de la gare. Dans une volonté d’aménagement global, il a organisé un partenariat entre la ville et le promoteur (le STIF et ses partenaires) pour améliorer les liaisons piétonnes entre le haut et le bas Domont. La passerelle et les ascenseurs en plus de servir aux circulations des voyageurs dans la gare, sont accessibles depuis l’espace public et permettent ainsi le passage des habitants d’un côté de la ville à l’autre sans aller sur les quais de la gare. En outre l’ensemble des abords de la gare est réaménagé pour un usage plus agréable pour tous.

A Saint- Leu le caractère peu praticable des abords de la gare des deux côtés justifiait amplement, pour les usagers quotidiens, une opération globale et analogue à celle de Domont. La nécessité de créer une possibilité de passage d’un côté à l’autre de la gare de manière plus facile que par le souterrain était une deuxième raison de réaliser un tel aménagement.

En ne s’impliquant pas dans le projet, en ne négociant pas avec le promoteur, Monsieur Meurant a privé les Saint-Loupiens d’une amélioration notable de la liaison piétonne pour tous entre la Plaine et le Centre de Saint-Leu. De nombreux Saint-Loupiens attendaient une passerelle accessible des deux côtés de la voie ferrée comme ce fut le cas il y a quelques décennies. De plus, Les voyageurs en fauteuils roulants, avec des poussettes ou des bagages, les personnes âgées… habitant le Sud de Saint-Leu sont totalement lésés, leur accès aux trains n’est absolument pas amélioré, mais cette discrimination n’a pas semblé assez suffisante à notre Maire pour intervenir… Dommage.

De plus cette belle occasion manquée par Sébastien Meurant génèrera, si un projet de restructuration des abords de la gare est remis à l’ordre du jour, un coût bien plus important pour les Saint-Loupiens que s’il avait été négocié de façon globale aujourd’hui au sein d’un partenariat avec le STIF. Encore une fois, c’est le désintérêt total de notre Maire, pour les grands projets de ville, qui met et mettra à mal la vie quotidienne des Saint-Loupiens… Dommage.