Révision PLU1Au conseil municipal du 14 avril 2015 le maire a fait voter la décision de mettre en route la révision globale du PLU actuel, datant de septembre 2011.

La seule information donnée réside dans des principes très généraux qui n’informent pas sur les objectifs réellement poursuivis :

  • « faire de Saint-Leu-la-Forêt une véritable référence dans la Val-d’Oise en matière de qualité urbaine,
  • permettre un rééquilibrage et une complémentarité entre les parties nord et sud de la commune,
  • permettre la requalification des secteurs de développement urbain du centre-ville, du quartier de la Gare et du quartier des Diablots,
  • assurer une véritable prise en compte du patrimoine naturel, végétal, paysager, aquifère et bâti de Saint-Leu-la-Forêt
  • favoriser et encourager les projets durables.
  • La continuité de la reconnaissance du patrimoine saint-loupien. »

Un Plan Local d’Urbanisme (PLU) comporte 2 éléments majeurs :

  • Un Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui définit le projet et les objectifs de la commune
  • Un règlement écrit et graphique qui définit les règles d’occupation du sol

Aujourd’hui, nous constatons que le règlement en vigueur permet un nombre de constructions beaucoup plus élevé que celui qui est formulé dans le PADD, page 6, une « hypothèse moyenne d’évolution a permis de définir un objectif de l’ordre de 35 logements par an en moyenne. »
http://www.saint-leu-la-foret.fr/docs/PLU_/Projet_dAmenagement_et_Developpement_Durable.pdf

En réalité, le PLU mis en place par Sébastien Meurant fin 2011 a permis de construire des immeubles un peu partout dans Saint-Leu, faisant exploser l’objectif moyen annoncé de 35 logements par an !

En 2014, sans tenir compte des constructions diffuses de maisons individuelles qui s’édifient chaque année sur des terrains issus de division, ce sont 93 logements collectifs qui ont été construits (34 de promotion privée, et 59 logements sociaux).

Cette année, en 2015, ce sont 185 logements collectifs qui sont en cours de construction (151 de promotion privée et 34 logements sociaux).

Pour 2016 des permis de construire ont déjà été délivrés pour 81 logements collectifs (24 logements rue du Rû et 57 logements rue Gambetta/Guynemer).
Des projets pour plus de 120 logements sont à l’étude : rue Gambetta (environ 70 logements), projet de l’OPAC de l’Oise sente du Pré (52 logements), rue Jacques Prévert …

L’accroissement de l’offre de logements est une bonne chose si on construit également les équipements nécessaires pour accueillir les nouveaux habitants : parkings, crèche collective, écoles, centres de loisirs, jardins publics…

Aujourd’hui, ces constructions de logements collectifs se font de façon hasardeuse, sans projet d’aménagement global et sans création d’équipements.

Qu’en sera-t-il dans les années à venir ?
Le projet du nouveau PLU permettra sans doute de répondre à cette question.
La révision globale est lancée, mais aucun calendrier prévisionnel n’est encore annoncé. Seule est mise en œuvre la première des modalités de la concertation, à savoir la lecture de la délibération de mise en révision, affichée « pendant toute la durée des études dans le panneau administratif de la direction de l’urbanisme et de l’aménagement ».