Val ParisisAu 1er janvier 2016, Saint-Leu-la-Forêt fera partie de « Val Parisis », la nouvelle intercommunalité issue de la fusion de :

  • La communauté d’agglomération  « Le Parisis » (10 communes)

  • 4 communes de la communauté d’agglomération « Val et Forêt » (Ermont, Eaubonne, Saint-Leu-la-Forêt et Le Plessis-Bouchard – Montlignon et Saint-Prix rejoignant la C.A. de la vallée de Montmorency)

  • Frépillon

Val Parisis, une interco XXL

Saint-Leu va quitter un groupement de 6 communes de 85 777 habitants sur un territoire de 2740 ha pour intégrer une nouvelle communauté d’agglomération de 15 communes de 265 509 habitants sur un territoire de près de 10 000 hectares.

Au 1er janvier 2016, le département du Val d’Oise sera formé de 11 intercommunalités ; Val Parisis sera la deuxième en importance de population, derrière celle du Grand Roissy et devant celle de Cergy. Il s’agit donc d’un véritable changement d’échelle et de format.

Villes Val Parisis Une élaboration secrète

Depuis un an, les maires des communes et les 2 conseils communautaires travaillent régulièrement à l’élaboration de ce dispositif complexe. Malheureusement, cela s’est fait dans le plus grand secret.

En dehors du nom de la future intercommunalité, le maire, Sébastien Meurant, n’a donné aucune information en conseil municipal. Aucune commission n’a été réunie sur le sujet. Les élus de Saint-Leu qui sont conseillers communautaires de Val et Forêt (F. Barrier, S. Billet, J.M. Detavernier, E. Dubertrand, M.C. Pinon-Baptendier) n’ont pas donné davantage d’informations.

Nous ne savons rien sur les compétences, la gouvernance, les incidences financières, les éventuelles conséquences pour nos impôts… de la nouvelle structure intercommunale !

Des statuts dévoilés à J-5

Sur le site de « Val et Forêt » nous apprenons par le relevé de décisions du conseil communautaire du 19 octobre que les statuts de la nouvelle communauté d’agglomération ont été votés par le conseil communautaire, mais leur contenu n’est pas communiqué.

Le conseil municipal de chacune des 15 villes concernées doit également délibérer sur ces statuts.
A Saint-Leu, le vote interviendra probablement au prochain conseil du mercredi 18 novembre.
Les conseillers municipaux seront informés dans le délai minimum imposé par la loi, 5 jours avant la tenue du conseil.

Rendez-vous donc après le conseil municipal pour découvrir le fonctionnement de notre nouveau territoire.