Dernier conseil communautaire VeFComme prévu, le conseil communautaire du 14 décembre 2015 a examiné et validé le projet de la création de la ZAC du Bois Servais au Plessis-Bouchard, le long de l’autoroute à la limite de Saint-Leu-la-Forêt.

Le programme de la ZAC, activités, habitations et équipements, n’a pas fait l’objet de débat. Le maire du Plessis, Gérard Lambert-Motte a indiqué, outre le branchement de la ZAC sur l’A115, la nécessité d’une voie empruntant le « pont fantôme » pour relier la voie départementale du Plessis-Bouchard à la départementale 502 (boulevard Brémont) à Saint-Leu-la-Forêt. Cette voie dont le financement n’est pas prévu dans le cadre de la ZAC pourrait donc être financée par le conseil départemental. Sébastien Meurant, maire de Saint-Leu, a regretté que le département n’ait pas fait vérifier, comme cela avait été demandé depuis longtemps, la solidité de ce pont « fantôme » construit il y a une quarantaine d’années. Le maire de Saint-Leu a également indiqué son opposition à toute sortie sur la départementale 502 (boulevard Brémont) et en conséquence les élus de Saint-Leu présents ont voté contre ce projet. Eric Dubertrand était absent et n’avait pas donné pouvoir.

Voir notre proposition sans utilisation du pont, dans le cadre de la concertation sur le dossier d’étude d’impact de la ZAC.

S’agissant de la construction de la route traversant le pont « fantôme » et qui apportera de nouvelles nuisances aux habitants des Cancelles, les financeurs pourront être le conseil départemental et/ou la nouvelle communauté d’agglomération Val Parisis.

Affaire à suivre…