La forêt de Montmorency d’une surface de 2200 hectares dont 2000 ha appartiennent à l’État, la domaniale, est la plus grande forêt du Val d’Oise. A 15 Km de Paris c’est aussi l’une des plus fréquentées d’Ile de France avec 5 millions de visiteurs par an.

Cette forêt périurbaine aux forts enjeux sociaux et environnementaux doit être protégée pour conserver sa riche biodiversité et résister à la pression de l’urbanisation.

La seule solution est d’obtenir pour notre forêt le statut de « forêt de protection ».

Cette demande a été faite à diverses reprises depuis plus d’une douzaine d’années. Toutes les communes concernées ont voté, à plusieurs reprises, pour l’obtention de ce statut, mais en vain.

En mars 2011, notre député, Claude BODIN, avait posé une question à l’Assemblée pour appuyer cette demande. Lire cette question ici

En février 2015, notre député, Gérard SEBAOUN a posé une question à l’Assemblée pour faire avancer le dossier. Lire cette question ici

Le statut de Forêt de Protection, en l’état actuel de la loi, n’est pas compatible avec une exploitation du sous-sol, ce qui est le cas de notre forêt avec l’exploitation du gypse, pour 50 ans encore. Voir la plaquette relative à cette exploitation ici : http://www.lesindustriesduplatre.org/files/plaquette_baillet.pdf

Pour avancer, le ministère de l’Agriculture a élaboré un projet de décret relatif au régime spécial applicable dans les forêts de protection, mis en ligne sur son site le 20 janvier 2017 pendant un mois pour consultation du public. Lire ce projet ici

Ce projet instaurant un régime spécial permettant l’exploitation de mines ou de carrières dans les forêts de protection a rencontré une forte hostilité de la part de la Fédération des Parcs Naturels Régionaux, de la Fédération nationale des Communes Forestières, de la fédération nationale des associations d’environnement.

Face à cet ensemble de réactions négatives, l’Etat a convoqué une réunion d’échange le 16 février où il a reçu les différents partenaires, représentants des forestiers, des fédérations écologistes… et a proposé la mise en place d’un groupe de travail pour améliorer le texte au mois de mars.

Les demandes d’évolution du projet de décret portent notamment sur les points suivants :

  • -Possibilité d’exclure du champ du décret les forêts ayant fait l’objet d’un classement avant la parution du texte

  • Renforcement du processus décisionnel d’autorisation des travaux

  • Restriction des substances minérales autorisées à entrer dans le champ du régime spécial

  • Autoriser seulement les carrières et non les mines Voir ici ce qui différencie une mine d’une carrière

Quatre forêts périurbaines sollicitent le statut de Forêt de Protection :

En Lorraine la forêt de Haye à proximité de Nancy (fouilles en cours sur un site archéologique), en Ile de France, les forêts de Bondy, l’Isle Adam et Montmorency.

Avec le décret qui devrait sortir dans quelques semaines, notre forêt va sans doute obtenir le statut de Forêt de Protection, ce qui protégera sa biodiversité et limitera les projets d’urbanisation. Néanmoins, la vigilance devra être maintenue au regard de nouvelles concessions d’exploitation que l’Etat pourrait être amené à donner (toujours lucratives pour l’Etat, propriétaire de cette forêt).

Jean-Pierre ENJALBERT, Maire de Saint-Prix, qui milite depuis de nombreuses années pour le classement de la forêt de Montmorency appelle à la prudence dans la mise en œuvre de ce décret. « Il importe que l’exploitation des carrières de gypse soit véritablement contrôlée pour garantir la pérennité de la forêt comme la sécurité des riverains. Il faudra également que l’exploitation du gypse soit la seule concédée. Désormais classée en forêt de protection, la forêt ne saurait plus accueillir en son cœur un centre de traitement des déchets. »

Une bonne nouvelle, le classement en forêt de protection est en perspective, mais le nouveau projet de décret n’est pas encore sorti, la vigilance est donc de mise !

Affaire à suivre

Nous vous proposons une petite balade en forêt de Montmorency en cliquant sur le lien suivant : http://www.pixiflore.com/pages/reportages/montmorency/montmorency.php