sentier des lisières

 

Consulter la brochure du sentier des lisières de la foret de Montmorency

 

Le sentier des lisières

Le Conseil général du Val d’Oise a mis à l’honneur le Sentier des Lisières en publiant une brochure qui invite à la promenade en famille ou entre amis sur cet itinéraire d’une trentaine de km. Le tracé du sentier permet de découvrir le massif forestier à la fois dans son ensemble et dans sa diversité. Des bornes jalonnent le sentier principal (trait rouge), qui traverse le territoire des 17 communes riveraines du massif forestier. Les panneaux thématiques croisés en chemin évoquent le lien étroit qui existe depuis des siècles entre ces villages et la forêt qui les a fait naître. Les chemins de traverse (boucle en violet) invitent à la découverte des éléments de patrimoine bâti ou naturel des communes traversées. Pour faire une courte promenade sans revenir sur ses pas, il est possible de prendre le train pour regagner la ville de départ par exemple entre Saint-Leu-la-Forêt et Bessancourt ou entre Bouffémont et Saint-Brice sous Forêt. Il est temps de partir faire le tour du bois …

Cliquer sur les images pour lire les commentaires.

 

La chapelle Sainte-Geneviève

De son premier nom Saint-Jean-des-Forges, la chapelle e été fondée en 1333 par Jean de la Chaumette, chancelier de la cathédrale de Meaux. Dépendant de l’abbaye Sainte-Geneviève de Paris, elle était desservie par une communauté conduite par un prieur ; elle fut plus tard dédiée à la sainte fondatrice du monastère parisien.

Cliquer sur les images pour lire les commentaires.

 

Le musée de la Renaissance au château d’Ecouen

Joyau de l’architecture française de la Renaissance, le château d’Ecouen est édifié à partir de 1538 par Anne de Montmorency, connétable de France (chef des armées) et principal ministre des rois François Ier (1514-1547) et Henri II (1547-1559). Ses armoiries et emblèmes (l’épée dressée et la devise «Aplanos», qui signifi e « tout droit ») apparaissent partout dans le décor peint et sculpté du château.Propriété de la Légion d’Honneur depuis Napoléon Ier, l’édifice est transformé par la volonté d’André Malraux en musée national de la Renaissance afin de proposer un dialogue original et fécond entre l’architecture et son décor, d’une part, les collections d’arts décoratifs provenant du musée de Cluny à Paris, d’autre part.

Cliquer sur les images pour lire les commentaires.

2011 année internationale des forêts

Lieu de rencontre entre l’univers végétal et l’univers animal, le massif forestier de Montmorency est un écosystème complexe, un lieu précieux à protéger.

Cliquer sur les images pour lire les commentaires.